Deutsch
  Actualité

14 août 2016
Remise du 16e Prix Robert Walser
La Fondation Robert Walser Bienne vous invite à la remise du 16e Prix Robert Walser le 24 septembre prochain à 18h.
La cérémonie aura lieu à la bibliothèque de la Ville de Bienne et récompensera Elisa Shua Dusapin pour son livre "Hiver à Sokcho" (Editions Zoé).
Musique, lecture, discours et apéritif vous attendent. Entrée libre.

Heberger image

8 juin 2016
Prix Robert Walser Bienne 2016
Le 16e Prix Robert Walser de la ville de Bienne et du canton de Berne est décerné à Elisa Shua Dusapin pour son livre "Hiver à Sokcho" (Editions Zoë 2016).
Elisa Shua Dusapin, née en 1992 d'un père français et d'une mère sud-coréenne, est diplomée de l'Institut littéraire suisse de Bienne. Elle vit près de Porrentruy en Suisse.

Commentaire du jury:

D’un style simple et saisissant à la fois, le récit nous plonge dans l’hiver d’une station balnéaire dépeuplée en Corée du Sud. La narratrice, fille de mère coréenne et de père français, travaille dans une pension modeste où vient s’installer Kerrand, auteur de bande dessinée français. Ces deux êtres solitaires s’épient, se croisent, se cherchent et ne se trouvent pas. Une passion cachée est à la base de leurs rencontres manquées et de leurs dialogues laconiques et crée la tension continue de l’histoire. L’auteure nous la raconte en demi-teintes et réussit à créer en peu de touches des atmosphères de grande intensité. Elle nous fait voir et sentir des endroits pleins de mélancolie où nous vivons ce que dit la narratrice de la Corée divisée : « c’est comme une corde qui s’effile entre deux falaises, on y marche en funambules, sans jamais savoir quand elle brisera, on vit dans un entre-deux ». Hiver à Sokcho est un petit chef d’œuvre qui convainc par la force évocatrice de son écriture dépouillée.

Le jury était composé de Daniel Rothenbühler, président (Lausanne), Pascale Kramer (Paris), Aline Delacrétaz (Genève) et Patrick Amstutz (Bienne).

Le Prix Robert Walser est doté d'un montant de CHF 20'000. Il est décerné tous les deux ans à une première œuvre en prose en allemand ou en français.

La cérémonie de remise du Prix Robert Walser aura lieu le 24 septembre 2016 à 18h à la Bibliothèque de la Ville de Bienne.

Heberger image

Copyright Zoé, photo: Yvonne Böhler

15 mai 2015
16e Prix Robert Walser
Le 16e Prix Robert Walser sera remis au mois d'avril 2016 à un ou une auteur-e francophone.

Votre maison d'édition a publié début 2015, ou fera paraître début 2016, le texte d'une nouvelle plume? Prenez contact avec la Fondation car le Prix Robert Walser récompense justement une première oeuvre de fiction.
Ce prix, doté d'un montant de 20'000.- CHF, est remis tous les deux ans à un-e jeune auteur-e de langue française puis allemande.

25 août 2014
15e Prix Robert Walser
La Fondation Robert Walser Bienne vous invite à la remise du 15e Prix Robert Walser qui aura lieu le 18 octobre prochain à 19h au Théâtre municipal de Bienne.

Primé pour son livre "Das kalte Jahr" (Dumont Verlag), Roman Ehrlich sera présent.
Cédric Némitz, conseiller municipal, Brita Steinwendtner, membre du jury et Samuel Moser, président de la Fondation Robert Walser Bienne prendront la parole, alors qu'Hans-Jürg Rickenbacher (ténor) et Nadia Carboni (piano) assureront les parenthèses musicales.

Un apéritif sera ensuite proposé dans le foyer du théâtre.

L'entrée est libre, la Fondation Robert Walser Bienne se réjouit de pouvoir vous saluer lors de la remise de son 15e prix.

8 février 2014
Prix Robert Walser 2014
Le 15e Prix Robert Walser, soutenu par le Ville de Bienne et le Canton de Berne, a été attribué à Roman Ehrlich pour son livre "Das kalte Jahr" (Dumont 2013).
Roman Ehrlich, né en 1983, vit à Berlin.

Le jury, composé pour ce prix de Stefan Humbel (président du jury, Berne), Monique Schwitter (Hamburg), Brita Steinwendter (Salzburg), François Bon (Paris) et Rolf Hermann (Bienne), expose ce qui suit:

Le roman "Das kalte Jahr" de Roman Ehrlich fascine par la densité de ses métaphores et l’oscillation du récit. Il raconte une histoire qui cerne et précise une langueur en images fragiles. Un jeune homme rentre dans sa maison parentale présumée et voit s’ouvrir la porte par une enfant qu’il ne connaît pas et qui va rester une énigme tout au long du roman. Il essaie de s’en rapprocher en racontant des événements historiques mais n’y arrive que très partiellement car une froideur indépassable se saisit des personnages, des paysages et du passé. Le rapprochement envisagé reste un vœu jamais prononcé et jamais exaucé. Tout dérive vers l‘insaisissable comme les marées de l’océan au bord duquel se déroule l’action. L’atmosphère est marquée par des variations de la peur, de la menace et de la perte des certitudes. La langue de Roman Ehrlich se distingue par sa grande précision, par la puissance de ses métaphores et par une patience étonnante qui permet aux choses de se déployer et de se perdre dans le vide. Ce roman est un refus de toutes les formules et de toute limitation et ouvre un espace permettant des interprétations d’une grande diversité.

Le Prix Robert Walser est doté de 20'000.- CHF. Il est attribué tous les deux ans à une première oeuvre en prose en allemand, puis en français.

La remise du Prix Robert Walser aura lieu le 18 octobre 2014 à Bienne.

Archives